Qu’est-ce qu’une épicondylite latérale (tennis elbow) et une épicondylite médiale (golf elbow?

Épicondylite, Qu’est-ce qu’une épicondylite latérale (tennis elbow) et une épicondylite médiale (golf elbow?, Clinique Chiro Axion

Parmi toutes les formes de douleurs au coude, l’épicondylite latérale, également appelée « tennis elbow », est certainement la plus courante. Une telle pathologie est due à l’inflammation des tendons des muscles qui étendent la main vers l’arrière. La douleur qui en résulte se manifeste sur le côté externe du coude. Lorsque vous en êtes atteint, vos muscles de l’avant-bras peuvent devenir douloureux après un stress répétitif. De plus, vous pourriez ressentir de la douleur et de l’inflammation au tendon qui s’attache à votre coude.

Mais pourquoi l’appelle-t-on « tennis elbow » exactement? Eh bien, c’est simple, c’est parce que ce type de blessure survient souvent dans un contexte sportif, généralement en raison de mouvements répétitifs, comme lors de sports de raquette. Pas étonnant d’ailleurs, puisque les joueurs de tennis sollicitent énormément leur coude et leur avant-bras. Cette condition peut ainsi toucher d’autres sportifs, comme les golfeurs par exemple.

Quant à l’épicondylite médiale, il s’agit d’une condition qui se rapporte à une inflammation des tendons situés du côté médial du coude. Elle est désignée couramment sous le nom de golf elbow, de coude du golfeur ou de coude du baseball parce qu’elle affecte les gens qui participent à ce type d’activités sportives. Saisir un objet avec la main peut intensifier les douleurs au coude.

Outre l’épicondylite latérale ou médiale, il en existe aussi d’autres types, comme l’épicondylite chronique, le cas le plus sévère, l’épicondylite bilatérale, qui touche les deux côtés de l’avant-bras, et l’épicondylite interne, qui se manifeste dans le côté interne de l’avant-bras, près du coude. Découvrez-en plus sur ces inflammations douloureuses.

Quels sont les symptômes de l’épicondylite?

Dès les premiers signes de sensibilité près du coude ou à la moindre douleur lors de vos mouvements, il importe de consulter. Les principaux symptômes à surveiller sont des douleurs lorsque vous pliez le poignet, des difficultés à déplier les doigts, des douleurs lorsque vous tendez le coude, ainsi qu’une sensibilité au toucher. Ces sensations désagréables peuvent être accrues si vous effectuez certains gestes, comme tourner une poignée de porte ou que vous serrez la main de quelqu’un. Il va sans dire que cette pathologie peut donc affecter votre quotidien!

Avec le temps, la douleur provoquée par le tennis elbow ou le golf elbow peut gagner en intensité et s’irradier ailleurs dans l’avant-bras. Mais la douleur ne se manifeste pas toujours de la même manière. Elle peut s’avérer très soudaine ou encore être très progressive. Dans les cas les plus graves, l’épicondylite est chronique et peut ainsi se prolonger durant des années. Peu importe son degré de sévérité, un rendez-vous avec le chiropraticien s’impose.

Épicondylite du coude ou de l’avant-bras… quels traitements propose la chiropratique?

Certaines personnes pensent que la formation du chiropraticien se limite au dos et au cou. Or, ce professionnel de la santé peut aussi traiter d’autres parties du corps, comme les avant-bras. D’ailleurs, les épicondylites latérales du coude sont parmi les douleurs les plus fréquemment traitées en chiropratique.

Mais quelles sont les solutions mises de l’avant pour mettre fin à cette douleur au coude? Pensons entre autres aux exercices de renforcement ou d’assouplissement, aux étirements et à l’application de glace. Pour les cas chroniques, les solutions chiropratiques mises de l’avant sont notamment le shockwave (thérapie par ondes de choc) ou encore les orthèses du coude. De plus, le chiropraticien procèdera souvent à des ajustements articulaires pour réduire le niveau de tension responsable des micro-déchirures de votre tendon.

En plus de son intervention, le chiropraticien est en mesure de vous faire plusieurs recommandations pour vous aider à éviter que votre épicondylite ne s’aggrave. Il importe notamment de faire de bons échauffements avant de pratiquer un sport, d’appliquer de la glace sur le coude après une journée de sport ou de travail et de diversifier vos mouvements et vos postures. Le chiropraticien saura aussi vous aider à adopter les bonnes techniques pour le sport et veillera à ce que votre posture soit correcte.

Quels sont les exercices à privilégier en cas d’épicondylite?

Nous l’avons mentionné précédemment : le professionnel en chiropratique peut vous suggérer plusieurs exercices pour soulager votre épicondylite et renforcer votre avant-bras.

  • L’extension du poignet :

En position assise, placez votre avant-bras sur une surface confortable, prenez un poids libre dans vos mains, et positionnez votre main vers le sol. Faites ensuite une légère extension avec le poids. Demeurez en extension pour quelques secondes puis répétez le geste durant 3 séries de 10 mouvements.

  • La flexion du poignet :

En position assise, tournez la paume de la main vers le haut, puis fléchissez le poignet.

  • L’étirement du coude :

Étendez votre bras complètement en extension et parallèle au sol. Avec votre autre main, agrippez vos doigts et étirez tout le bras et les doigts vers le haut. Retournez la face de votre paume vers le haut, puis étirez encore vos doigts, mains et bras vers le sol.

Serrer une balle antistress ou une balle de tennis peut aussi être un bon exercice pour prévenir ou soulager votre épicondylite latérale du coude. D’autres exercices de renforcement de l’avant-bras sont aussi possibles. Demandez à votre chiropraticien!

Surtout, n’oubliez pas les deux mots en « R » pour favoriser votre rétablissement : le repos et la rééducation. Et si vous souhaitez demeurer actif, évitez toute activité physique qui implique des gestes avec les muscles extenseurs du poignet (baseball, tennis, golf, aviron, etc.) La course à pied ou le cyclisme s’avèrent de bonnes alternatives.

Faut-il appliquer de la glace sur un tennis elbow (épicondylite latérale)?

Oui! Appliquer de la glace est la meilleure manière de diminuer le gonflement ou l’inflammation résultant d’une épicondylite latérale. Pour en maximiser les bienfaits, il est recommandé d’utiliser la glace 2 fois par jour au moins 5 fois par jour, durant 15 minutes chaque fois. La prise d’anti-inflammatoires ou d’analgésiques est parfois requise en complémentarité avec la glace.

Comme l’épicondylite est de nature inflammatoire, la chaleur est à proscrire pour vous en soulager. En effet, cela pourrait accentuer davantage la douleur. De façon générale, la chaleur est de mise pour les conditions chroniques, tandis que le froid convient davantage pour les inflammations et les douleurs articulaires.

Contactez votre clinique Chiro Axion à Longueuil pour bénéficier de la meilleure approche contre votre épicondylite latérale du coude.